Prison M'zelle S

Vendredi soir, le temps est pluvieux, pas un temps a rester dehors, pourtant ce soir on a du boulot...

22h les rues se vident, il est temps de grimper aux murs, notre homme singe " Sumi" va accomplir un sacré boulot ce soir

Après quelques acrobaties nous voici le lendemain 6h30 au cœur de cette prison, le temps est toujours a l'orage, une ambiance donc bien sombre et grise pour cette exploration je vais rapidement sentir l’atmosphère du lieu m'envahir, et pour la deuxième fois de ma vie je vais détester cette ambiance.

Ce n'est pas ma première prison pourtant, mais celle ci me prends au cœur de suite, dès le début de l'explo je ne suis pas a l'aise, j'ai le cœur qui bat a 2000...

On décide de traverser la prison et de commencer par le fond.

L'ambiance est pesante, tout est confiné, très peu de lumière naturelle, les couloirs sont longs, les cellules s'enchainent...

Il fait sombre, froid, il n'y a pas un bruit.. le ton est donné ...

La prison est très propre, elle a été fermé il y'a peu de temps et ça se sent..

Il y'a deux blocs distincts, le bloc des femmes et celui des hommes, la différence est vraiment flagrante dans les cellules surtout au niveau des tags et autres inscriptions murales ^^

Tout au long de l'exploration je suis sous tension, pas la peur de me faire prendre non car il y'a très peu de chance que ça arrive, mais je ne saurai dire pourquoi je me sens mal a l'aise, malgré que j'apprécie de voir cet endroit dans lequel je n'aurai normalement jamais mis les pieds, je n'ai en tête qu'une envie, sortir de la !

Finalement l'endroit se révèle assez étonnant, il y'a des souterrains, plusieurs cours de promenade, une salle de sport...

Nous y resterons bien 2/3h, c'est la deuxième fois que je ressent cette oppression pendant une explo, explorer une prison a vraiment quelque chose de particulier en soit, ces lieux chargés de haine, de peine, de souffrance, tout ces sentiments sont encore si présents sur place, on les retrouvent a travers une phrase écrite sur un mur, une fenêtre ou on a essayé de forcer les barreaux, un dessin que l'on a laissé sur une porte, ou un mot que l'on a égaré sur un papier.

Rester 3h la dedans m'a épuisé, j'imagine ceux qui passent des années enfermés la dedans, comment se remettre complétement de ça ?

Nous ressortons vers 9h, en pleine rue, vidés mais heureux de pouvoir franchir ces portes en toute liberté.

Je vous laisse voir a travers ces quelques photos ce qu'est "l'enfer carcéral", aujourd'hui je suis heureux de pouvoir dire cette phrase qui me tient tant a cœur:

" Nous ne faisons que passer, la ou le temps semble s'être arrêté"

Cliquez sur les images pour les agrandir

Toutes nos photos sont disponibles en tirages d'Art, sur papier de qualité professionnel  ou sur support Alu Dibond.

N'hésitez pas a nous contacter si vous souhaitez acquérir l'un de nos clichés !

A propos de ce blog

Bienvenue sur notre blog de voyage, où vous trouverez nos récits, conseils et photographies de voyages, au gré des destinations vers lesquelles nous nous envolons régulièrement.

Vous aimez ?

Si vous aimez notre blog, vous pouvez vous abonner à nos derniers articles

Nous publions aussi sur facebook et Instagram

  • Facebook Social Icône
  • Instagram